FORMATEUR POUR PARIS

Sophie MARCHAND

acupuncteur et professeur

acupuncteur et professeur

Je suis née le 24 novembre 1961 à Saint Malo.
Mon père a consacré de nombreuses années à étudier les langues anciennes (hiéroglyphes égyptiens, hébreux, syriaque, grec ancien, araméen, chaldéen, arabe) et m’a donné le goût de la recherche et du respect de la tradition.
Ma mère m’a appris l’observation des choses de la vie, de l’humain et de la nature.
Ainsi fut orienté mon chemin de vie.
Formation
Rencontre décisive avec la Médecine Chinoise Traditionnelle à l’âge de 15 ans au travers de mon histoire personnelle. Rencontre avec Daniel Laurent en 1984.
Suivra pendant 7 ans la formation de Daniel Laurent afin de devenir acupuncteur, puis divers stages et enfin pendant 3 années supplémentaires, l’apprentissage de la pédagogie, toujours avec Daniel Laurent, afin d’enseigner à mon tour dans sa lignée.
Le chemin de la tradition
Création de l’école Arts et Bien-Etre à Paris : c’est en quelque sorte une émanation de l’école des Cinq Eléments de Lorient, mais qui conserve son autonomie de fonctionnement.
Sophie Marchand s’inscrit dans la Tradition, en mettant volontairement ses pas dans les pas des Anciens. 
Passionnée de la pratique de l’art médical chinois sous toutes ses formes, pédagogue émérite, elle aime la transmission et n’a de cesse de perfectionner son enseignement. A ce titre elle a écrit sur l’enseignement de Daniel Laurent, un ouvrage intitulé: « l’Art suprême des pouls radiaux, selon l’enseignement de Daniel Laurent ». Edition Trédaniel.
D’autres ouvrages sont en préparation. 
Son travail de recherche personnelle l’amène à s’intéresser particulièrement à George Soulié de Morant.
Sophie Marchand est la fondatrice de la Méthode EPI (état personnalisé immédiat).

Cinq raisons de choisir l’école des cinq éléments

1- Raison traditionnelle 
L’école des cinq éléments enseigne les données de la tradition authentique.
Mais n’est-ce pas le cas de tous ceux qui enseignent la médecine traditionnelle chinoise (MTC) ? Dans MTC n’y a-t-il pas un «T» qui signifie traditionnel ?
Les choses ne sont pas aussi évidentes.
La tradition médicale à la quelle nous nous référons est celle de la période dite protohistorique. Elle date de l’époque légendaire qui eut comme empereurs les fondateurs de la tradition, tel Fou Hi avec le Yi King et Hoang Ti avec le Nei Tching.
L’existence de cette protohistoire se situerait -3500 avant notre ère.
L’histoire officielle des peuples qui formeront plus tard la Chine, commence aux environ de – 2000 avant notre ère avec la dynastie des Hia.
Comme les références (écrites) à la protohistoire ne datent que des « annales des printemps et des automnes » datées d’environ – 500 avant notre ère, on parle de tradition chinoise. Même si les découvertes récentes de momies celtes en Chine datant de la protohistoire (environ – 4000) peuvent nous ramener au concept défendu par le philosophe français René Guénon, selon lequel la tradition originelle est « Une » et qu’ensuite elle a revêtu des atours culturels.
 En d’autres termes la tradition des proto-chinois pourrait ne pas être limitée aux peuples qui formeront plus tard la Chine. Mais cela est-il important puisque la tradition à laquelle se réfèrent la plupart des écoles se rattache aux textes chinois, et plus récemment aux dernières modifications établies par la Chine Populaire ? C’est ce que l’on appelle le « modèle 58 », car il est la référence depuis 1958. Ce modèle serait-il suspect de ne pas être traditionnel ?
C’est en tout cas ce qu’en pensait en 1986 le professeur Ma Kawen de l’université médicale de Pékin. Il écrivit regretter les erreurs contenues dans les textes servant à l’enseignement. Erreurs qu’il imputait aux mauvaises traductions des textes anciens et à l’ignorance des données traditionnelles par les chinois modernes.
 Or ce sont à ces textes que de nombreuses écoles qui se disent « traditionnelles » se réfèrent …
Nous vous laissons en tirer vos conclusions, et nous vous conseillons de bien vous renseigner sur les prétentions « traditionnelles » de certains enseignements.

Sophie Marchand et Daniel Laurent

Sophie Marchand et Daniel Laurent

2-Raison organisationnelle
L’école des cinq éléments utilise la pédagogie des ancêtres.
C’est à dire la transmission directe à des petits groupes ne dépassant pas 20 personnes, et avec une exigence du rythme adéquat et optimal « théorie-pratique ». Cela n’est pas très commercial certes et exige une sélection. C’est le prix de l’excellence. Et ne sont retenus après entretien que ceux qui sont réellement motivés.
3- Raison pédagogique
Répondre aux questions.
L’école des cinq éléments répond en début de chaque séminaire à toutes les questions qui se posent afin de ne laisser aucun incompris derrière soi. En effet la lecture des livres, aussi bien écrits soient-ils, ne remplace pas l’enseignement direct avec les explications adaptées à chacun selon son propre questionnement. C’est pourquoi ceux qui prétendent faire en une journée ce qui nécessite deux jours sous prétexte de ne pas perdre de temps et de donner l’essentiel de la pratique, semblent ignorer les vertus de la pédagogie traditionnelle, même s’ils prétendent se référer à la tradition.
4- Raison pratique
Informatique et vidéo
L’école des cinq éléments n’exclut pas l’apport du modernisme et inclut dès qu’elle le peut l’utilisation de l’informatique et de la vidéo. 
C’est ainsi qu’une plate-forme internet à la disposition des étudiants, recueille tous les films vidéo des cours et des documents complémentaires.
 En outre chaque étudiant, chaque étudiante est encouragé à réaliser son propre livre à partir des données recueillies en cours.
5- Raison historique
Un enseignement en ligne directe
L’école des cinq éléments est sous la direction de Daniel LAURENT.
En 1970 il est initié aux arcanes de la pensée traditionnelle médicale et en 1972, il fait partie du premier groupe d’étudiants réunis par André Faubert. Il suit aussi l’enseignement de Charles Laville-Méry.
Il fait le rapprochement avec Jack Worsley en Angleterre vers lequel il dirigera à partir de 1979 pendant plus de dix années des étudiants français et portugais.
Il établit aussi dès 1981 des relations étroites avec le Père Claude Larre et Elisabeth Rochat de la Vallée spécialistes des textes médicaux chinois et qui ont fondé avec le docteur Schatz la fameuse Ecole Européenne d’Acupuncture.

QUEL PUBLIC ?
L’enseignement de l’école des cinq éléments est ouvert à toute personne qui ressent la vocation de soigner et, ayant une dimension humaniste, est prête à s’engager dans un processus de qualité. 
Le nombre de participants admis à suivre les cours est limité des groupes de 8 à 20 personnes. 
Le niveau minimum requis pour aborder les cours est une sérieuse motivation. 
Dans tous les cas, pour être accepté, il faut être entré en contact directement avec Sophie MARCHAND, pour Paris, ou avec Daniel LAURENT si vous souhaitez suivre les enseignements spécifiques de synthèse ou de perfectionnement. 
Un travail personnel important est indispensable entre les séminaires.

Une réflexion au sujet de « FORMATEUR POUR PARIS »

  1. Merci de m’avoir donné l’opportunité de lire et de me rapprocher de mon objectif.
    Cependant je me dois de vous informer que j’ai eu un basic à beijing mais je juge que je ne peux pas pratiquer l’acupuncture avec donc il me faut une formation diplomate et j’exerce en tant que kine à l’hôpital national de lamorde Niamey Niger .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>